Café-presse, le 30 juin 2015 – June 30, 2015, Coffee & Press

Articles du jour :

– Le Procureur Général égyptien Hisham Barakat a été tué dans une attaque au Caire, hier 29 Juin 2015, à la veille de l’anniversaire du soulèvement populaire du 30 Juin 2013 qui avait vu le renversement de Mohamed Morsi

– Suite au décès du Procureur Général, le Président Al Sissi a déclaré qu’il modifierait les lois afin qu’une « justice rapide » soit rendue à Hisham Barakat

– Deux personnes sont mortes et 13 autres ont été blessées hier dans une explosion qui visait des employés de l’Autorité de Transport, dans la péninsule du Sinaï

– Une fusillade aujourd’hui 30 Juin à Beni Suef a résulté de la mort d’un officier de police, et deux conscrits ont été blessé

– La station de métro à Tahrir est fermée pour une période indéfinie pour des raisons de sécurité, ce mardi 30 Juin au matin

– Le Président Al Sissi reçoit le brouillon de protocole pour la constitution des « Forces Arabes Unies »

– Amnesty International accuse les autorités égyptiennes d’emprisonner les jeunes activistes pour étouffer l’agitation politique. L’organisation considère cette action gouvernementale comme l’une des plus fortes répressions connues par le pays jusqu’alors.

Le Procureur Général égyptien Hisham Barakat a été tué dans une attaque au Caire, publié sur le site de la BBC, le 29 Juin 2015 

Orig: Egypt prosecutor Hisha Barakat killed in Cairo A, published on BBC website, June, 29 2015

Le Procureur Général Hisham Barakat a été tué ce 29 Juin 2015 dans une attaque à la voiture piégée perpétrée dans le quartier de Héliopolis au Caire.

Les dommages visibles sur les images de l’attaque témoignent de la force de l’explosion. Les autorités égyptiennes avaient d’abord tenté de diminuer l’importance de l’attaque, en annonçant que le Procureur Général avait été blessé uniquement. H. Barakat est décédé de ses blessures quelques heures après son transfert à l’hôpital.

Le contexte de l’attaque :

H. Barakat a été l’un des acteurs de la répression contre les islamistes depuis le renversement de Mohamed Morsi, le président affilié aux Frères Musulmans, le 3 juillet 2013. Le renversement a eu lieu il y a presque deux ans précisément.

A noter que c’est la première attaque contre un représentant haut placé du régime à avoir entraîné la mort de la personne visée. De nombreuses attaques contre des représentants des forces de l’ordre, militaires et police notamment, ont été perpétrés depuis la destitution de M. Morsi.

Il y a un peu plus de deux semaines, la sécurité sur les sites touristiques en Egypte avait été renforcée, après la tentative d‘attaque-suicide à la bombe au Temple de Karnak à Louxor, le 10 Juin 2015 dernier. La tentative d’attaque ne va pas sans rappeler celle perpétrée en 1997 à Louxor, et qui avait fait 62 morts, principalement des touristes.

De même, le convoi du ministre de l’intérieur avait été la cible d’une attaque le 5 Septembre 2015 dernier. Les deux attaques, avec celle du convoi du Procureur Général, montrent des similarités.

En attendant la prochaine nomination d’un nouveau Procureur Général par le Conseil Judicaire Suprême, l’assistant du Procureur Ali Omran a été nommé à la place de feu H. Barakat.

Nous changerons les lois afin qu’une « justice rapide » soit rendue après le meurtre du Procureur Général, a déclaré le président égyptien Al Sissi, article de Al Ahram Online, publié le 30 Juin 2015

Orig: We will amend laws to achieve ‘rapid justice’ after murder of top prosecutor, says Egypt’s Sisi, published on Ahram Online, June 30, 2015

Suite au décès du Procureur Général, le Président Al Sissi a déclaré qu’il modifierait les lois afin qu’une « justice rapide » soit rendue à Hisham Barakat. Simplement, puisque la justice est enchaînée à la loi, le « président » Al Sissi décide de changer la loi. Et justifie ces modifications rapides et en soi non-démocratique

L’Egypte n’a actuellement aucun Parlement élu, depuis la destitution du président Mohamed Morsi et la dissolution de l’ancien Parlement à majorité islamiste, en juillet 2013. Les lis sont actuellement passées par décrets présidentiels. La tenue des élections législatives, initialement prévue entre février et mars 2014, a été repoussée depuis lors. Des rumeurs voudraient qu’elles se tiennent en septembre prochain.

Deux personnes sont mortes et 13 autres ont été blessées hier dans une explosion qui visait des employés de l’Autorité de Transport, dans la péninsule du Sinaï, par Amira El-Fekki, publié sur le Daily News Egypt, le 30 Juin 2015

Orig: 2 dead, 13 injured in bomb attack on Transport Authority staff, by Amira El-Fekki, June 30, 2015

Mort d’un officier de police, deux conscrits ont été blessé dans une fusillade par des inconnus à Beni Suef, sur le site d’Al Masry Al Youm [in Arabic], le 30 Juin 2015

Orig : استشهاد أمين شرطة وإصابة رقيب ومجند في إطلاق نار من مجهولين ببني سويف
كتب: عمر الشيخ

Une fusillade a eu lieu aujourd’hui 30 Juin à Beni Suef a résulté de la mort d’un officier de police, et deux conscrits ont été blessé.

La station de métro à Tahrir est fermée pour une période indéfinie pour des raisons de sécurité, sur Al Ahram Online, publié le 30 Juin 2015

Orig: Cairo’s Tahrir metro station to be closed indefinitely for security reasons, on Al Ahram Online, June, 30 2015

Un jour après l’attaque contre le Procureur Général Hisham Barakat, la station de métro Tahrir a été fermée de nouveau, pour une période de temps indéfinie. La station avait été ré-ouverte au début de Ramadan, le 17 Juin 2015, après deux ans de fermeture. Sa fermeture initiale avait suivi le massacre de Raba3a et Nahda Squares le 14 Août 2013.

La station de métro « Anouar Sadate » située place Tahrir correspond à l’un des deux croisements des lignes « 1 et 2 ». Sa fermeture gêne les déplacements quotidiens des cairotes. Egalement, suite au renversement de M. Morsi, la place Tahrir a été sécurisée par d’autres moyens: des portes de fer ont été installées du côté de la sortie de la place vers les bâtiments ministériels (ministère de l’intérieur, Parlement, ambassades étrangères UK, USA, Canada, Italie, etc.) ; le gouvernement actuel a dressé un drapeau égyptien au cœur de la place.

Le Président Al Sissi reçoit le brouillon de protocole pour la constitution des « Forces Arabes Unies », par Tim Nanns, sur le Daily News Egypt, le 28 Juin 2015

Orig: Al-Sisi receives draft protocol for ‘Joint Arab Forces’, by Tim Nanns, on the Daily News Egypt, June 28, 2015

Le Président Abdel Fattah Al Sissi, en tant qu’actuel chef du Sommet Arabe, a reçu le brouillon de protocole. La déclaration a été faite durant la rencontre du président égyptien avec le Secrétaire Général de la Ligue Arabe Nabil El-Araby et le Chef d’Etat-Major des Forces Armées égyptiennes Mahmoud Hegazy.

Le protocole sera présenté au Conseil de Défense Uni afin s’être approuvé.

En mars 2015 les dirigeants des pays de la Ligue Arabe ont décidé de la formation d’une force militaire arabe, lors de la réunion à Sharm el Sheikh (Egypte). Celle-ci comprendrait autour de 40 000 troupes  d’élite, des avions de guerre, notamment.

Al Sissi a déclaré que cette force serait « une force de défense, non d’attaque », et qu’elle serait également utilisée pour des besoins humanitaires.

Nabil El-Araby a quant à lui déclaré que cette unité des forces militaire avait pour objectif de faire face à la menace contre la sécurité des pays arabes, « en particulier les menaces terroristes ».

Amnesty International condamne l’Egypte pour l’arrestation de jeunes activistes, publié sur Egypt Independent, le 30 Juin 2015

Orig : Amnesty slams Egypt over arrests of youths, on Egypt Independent, published on June, 30 2015

Dans un rapport publié aujourd’hui mardi, intitulé « Génération-Prison: la jeunesse égyptienne, des manifestations à la prison », Amnesty épluche 14 cas de jeunes parmi les milliers qui ont été arbitrairement emprisonnés, selon l’organisation.

« En ciblant sans relâche les jeunes activistes égyptiens, les autorités écrasent les espoirs d’un meilleur futur pour une génération entière », a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, la sous-directrice du programme du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord à Amnesty International.

Le porte-parole du Ministre des Affaires Etrangères Ministry Badr Abdelatty a nié que les autorités égyptiennes ont ciblé les jeunes activistes, dans une répression contre l’opposition. « C’est n’importe quoi… Toute la révolution du 30 Juin se basait sur l’émancipation/ (orig: empowerment) de la jeunesse et sur la construction d’une nouvelle démocratie, » a-t-il déclaré.

Amnesty a affirmé que plus de 41 000 personnes ont été arrêtées, accusées ou inculpées pour infraction criminelle, ou condamnées lors de procès inéquitables, en s’appuyant sur les déclarations de groupes de droits de l’homme.

Amnesty présume qu’aucun membre des forces de sécurité n’a été poursuivi pour la mort de centaines de sympathisants à l’ancien président déchu Mohamed Morsi, lors de la dispersion du sit-in le 14 Août 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s